Cliniques universitaires Saint-Luc
Accueil | Qui sommes-nous ? | Contactez-nous | Mécénats | Téléphones utiles PROFESSIONNELS


Département cardiovasculaire des Cliniques universitaires Saint-Luc Département cardiovasculaire des Cliniques universitaires Saint-Luc

 


Education coeur 02 764 1826

 

Le manque d'activité physique


(Inspiré de la brochure d'information proposée par la ligue cardiologique belge, Pr. Ch Brohet, cliniques Universitaires Saint-Luc, UCL, Président honoraire du Comité Scientifique Consultatif ).

Pourquoi le manque d'activité physique est-il un facteur de risque ? / Pourquoi faut-il excercer des activités physiques ?

Avoir une activité physique et l'effort qu'elle réclame vous aide à vous sentir mieux et contribue à une meilleure forme physique et mentale, les activités physiques aident votre corps à demeurer en bonne santé et réduisent le risque d'accident cardiaque ou cérébral. Aucun mystère là-derrière, les activités physiques régulières ont un effet favorable sur la plupart des facteurs de risque cardiovasculaires, notamment l'hypertension, les anomalies des graisses du sang et l'obésité. Mais il y a plus encore! Indépendamment des autres facteurs de risque, par rapport aux sujets actifs, les sédentaires ont un risque de maladie cardiovasculaire multiplié par deux, ce qui suggère un effet cardioprotecteur propre de l'effort physique.

Comment agir seul à domicile ?

-
D'une façon générale, il faut "bouger" (préférez la marche plutôt que la voiture, les escaliers plutôt que l'ascenseur,
le vélo plutôt que l'ordinateur,…)
-
Pratiquez de manière régulière une activité physique / sportive
-
30 minutes de marche quotidienne à bonne allure, mais sans essoufflement, est la meilleure recommandation pour tout le monde, y compris ceux qui ont déjà fait une alerte cardiaque. Et si les 30 minutes par jour semblent impossibles à trouver, souvenez-vous que trois fois dix minutes constituent une alternative tout aussi valable.
- Si la marche ne vous "branche" pas, choisissez une autre forme d'activité que vous aimez et que vous vous sentez capable de poursuivre de façon régulière. En matière d'activités physiques, patience et persévérance sont plus utiles qu'exploits sans lendemain.
-

Préparez-vous à l'effort physique progressivement

 

Comment se faire aider ?

Si vous avez déjà présenté un problème cardiaque, n'hésitez pas à consulter votre médecin avant d'entreprendre une activité physique autre que la marche.

Après avoir eu un incident cardiaque majeur tel qu'un infarctus du myocarde, l'activité physique reste autorisée. L'exercice physique fait partie de la réadaptation cardiaque dans les 6 mois qui suivent un infarctus du myocarde. La meilleure façon de réaliser cette réadaptation est de participer aux 45 séances pluridisciplinaires organisées dans un des centres de réadaptation cardiaque agréées par l'INAMI. Ces 45 séances d'exercices physiques sont données par des kinésithérapeutes spécialisés en cardiologie.

Si vous le désirez, vous pouvez participer aux activités de «coronary clubs».

en savoir plus  

- Comment se remettre d'un problème cardiaque 
- Ligue cardiologique

Téléphone de contact et localisation aux Cliniques universitaires Saint-Luc :

Education coeur

 

 
Saint-Luc Fondation Saint-Luc