Cliniques universitaires Saint-Luc
Accueil | Qui sommes-nous ? | Contactez-nous | Mécénats | Téléphones utiles PROFESSIONNELS


Département cardiovasculaire des Cliniques universitaires Saint-Luc Département cardiovasculaire des Cliniques universitaires Saint-Luc

 


Education coeur 02 764 1812

 

Le diabète


Pourquoi le diabète est-il un facteur de risque cardiovasculaire ?

(Inspiré d'une brochure d'information proposée par Solvay Pharma)

Le diabète est une affection du métabolisme. Cela veut simplement dire que le corps n'est pas ou n'est plus capable de gérer le taux de sucre dans le sang et dans les organes-cibles vascularisés. L'insuline, qui est une hormone sécrétée par le pancréas, permet l'entrée d'un type de sucre (le glucose) du sang vers certains organes (foie, muscle,...) pour assurer l'alimentation énergétique et le stockage de réserves d'énergie dans ces cellules.

On peut distinguer deux  types principaux de diabètes :

Dans le diabète de type I, le corps ne produit plus d'insuline parce que les cellules à insuline du pancréas ont été détruites par erreur par les cellules immunitaires (type « bavure policière »). Dans ce cas, il faudra fournir de l'insuline en remplacement artificiellement plusieurs fois chaque jour, à l'aide d'injections sous la peau.

Dans le diabète de type II, le corps continue de produire de l'insuline, mais les cellules ont développé une résistance à l'insuline et il n'y en a de toute façon pas assez. Le taux de sucre dans le sang augmente et, pour que ce taux baisse, le corps a besoin de plus d'insuline ou de médications-interventions (exercice, amaigrissement) qui sensibilisent à l'insuline restante ou qui augmentent sa production. Dans un premier temps, la prise de médicaments peut résoudre ce problème. Dans un second temps, si les cellules à insuline du pancréas diminuent progressivement, le recours à un apport extérieur en insuline sera nécessaire, comme dans le diabète de type 1, mais souvent avec moins d'injections (mais de plus fortes doses) nécessaires.
Il faut savoir que le diabète de type 2 augmente sensiblement le risque de développer une maladie cardiovasculaire. Ceci est dû à des mécanismes communs à l'élévation du sucre et au rétrécissement des artères coronaires (par exemple l'hypertension artérielle et les anomalies du cholestérol), et non à l'élévation du sucre elle-même… Plusieurs complications du diabète concernent donc le cœur et les vaisseaux sanguins (infarctus du myocarde, insuffisance rénale, accident vasculaire cérébral, thromboses veineuses, atteinte des petits vaisseaux sanguins, notamment au niveau des yeux). Les atteintes des petits vaisseaux (rétine de l'œil, reins, nerfs) par contre sont favorisées par l'élévation du sucre pendant plusieurs années.   
Comme mentionné plus haut, une personne atteinte de diabète (surtout de type 2) présente souvent d'autres facteurs de risque cardiovasculaire: surpoids ou obésité, tour de taille augmenté, hypertension artérielle, hypercholestérolémie (trop peu de bon cholestérol (appelé HDL), trop de triglycérides, et trop de mauvais cholestérol (appelé LDL) et son corollaire qu'est l'athérosclérose (l'obstruction et la sclérose des artères); activité physique insuffisante; tabagisme et manque de masse musculaire.
Chaque facteur de risque (en soi) augmente la possibilité de développer des problèmes cardiovasculaires. Mais lorsqu'une personne présente plusieurs facteurs de risque cardiovasculaires, le risque total est plus grand que la somme de chaque risque pris séparément.

Comment agir seul à domicile ?

En adaptant essentiellement votre mode de vie ! Les mesure d'hygiène de vie concernent tous les patients, surtout ceux qui sont porteurs d'au moins un facteur de risque.
  • - Suiver votre traitement médicamenteux est primordial, aux heures recommandées et selon la dose prescrite ;
    - Faire attention à votre mode de vie, modifier votre alimentation, contrôler votre poids,…
    - Arrêter de fumer, modérez votre consommation d'alcool (y compris vin et bière) à un maximum de 1-2 verres par jour.
    - Pratiquer une activité physique régulière ou un sport.
    - Apprendre à lire l'étiquettage de composition alimentaire et le calcul des calories nécessaires
    - Eviter l'immobilité prolongée (notamment assis devant un écran TV ou d'ordinateur ou dans un véhicule motorisé).
    - Consulter régulièrement votre médecin et effectuer les examens et bilan de dépistage proposés en fonction du profil de risque et de l'âge.
    - Contrôler régulièrement votre taux de sucre dans le sang

Comment se faire aider ?

Consultez votre médecin, celui-ci déterminera la gravité de votre diabète et effectuera un bilan médical.

Pour ceux qui veulent en savoir plus ?

en savoir plus Education coeur

Sites francophones:

Site Germanique

Site Néerlandophone

Sites Italiens

Sites Anglais

Sites Américain

Sites Russes

Sites Espagnols

 

 
 
Saint-Luc Fondation Saint-Luc