Cliniques universitaires Saint-Luc
Accueil | Qui sommes-nous ? | Contactez-nous | Mécénats | Téléphones utiles PROFESSIONNELS


Département cardiovasculaire des Cliniques universitaires Saint-Luc Département cardiovasculaire des Cliniques universitaires Saint-Luc

 


 

Types d'intervention


LES PONTAGES CORONARIENS

La revascularisation myocardique chirurgicale (pontage coronarien) est indiquée lorsque la maladie athéromateuse atteint les trois artères du cœur ou qu'une angioplastie (ballonnet) n'est pas possible.
L'objectif de la revascularisation myocardique est de ramener du sang au delà des endroits rétrécis des artères coronaires de manière à protéger le muscle myocardique d'un éventuel infarctus.

Pour réaliser ces pontages, il nous est nécessaire d'utiliser différents conduits tels que les artères mammaires, l'artère radiale, les greffons veineux saphènes internes ou encore l'artère gastro-épiploïque.
A Saint-Luc, nous utilisons comme greffons les deux artères mammaires chez la grande majorité des malades sauf si le malade présente des contre-indications à l'utilisation des deux artères mammaires (diabète déséquilibré, antécédents respiratoires lourds, obésité morbide). La revascularisation avec les deux artères mammaires est la revascularisation qui a démontré les meilleurs résultats à 20 ans.  
Les greffons veineux saphènes internes sont utilisés comme greffons complémentaires à la revascularisation avec les deux artères mammaires. En effet, il arrive que les deux artères mammaires ne soient pas suffisantes pour revasculariser tout le territoire myocardique, surtout le territoire de la coronaire droite.
L'artère radiale est utilisée comme greffon accessoire lorsque les autres conduits ne sont pas utilisables.
L'artère gastro-épiploique est utilisée uniquement pour revasculariser les artères du cœur droit dans quelques rares cas. Son avantage principal est d'être un conduit artériel avec des résultats supérieurs aux greffons veineux.

Nous réalisons ces pontages de deux manières différentes :

Revascularisation avec circulation extra-corporelle : pour ce faire nous arrêtons  le cœur et dévions la circulation à l'aide d'une machine. L'avantage de cette technique permet de réaliser une revascularisation très complexe sur un cœur arrêté.

Revascularisation sans circulation extra-corporelle : dans ce cas nous n'arrêtons pas le cœur et nous réalisons les pontages sur un cœur battant, à l'aide de différents artifices techniques nous permettant de stabiliser l'artère coronaire; de manière à réaliser une suture d'excellente qualité. L'avantage principal est d'éviter toute manipulation de l'aorte et de diminuer la réaction inflammatoire.

Lors d'une maladie coronarienne d'un vaisseau, nous réalisons une chirurgie de type "minimal invasive" (pas de sternotomie). Celle-ci est uniquement indiquée à ce jour pour les maladies atteignant l'artère inter ventriculaire antérieure du cœur chez les malades chez qui aucune intervention endovasculaire n'est possible.


Circulation extra-corporelle









 
Saint-Luc Fondation Saint-Luc