Cliniques universitaires Saint-Luc
Accueil | Qui sommes-nous ? | Contactez-nous | Mécénats | Téléphones utiles PATIENT


Département cardiovasculaire des Cliniques universitaires Saint-Luc Département cardiovasculaire des Cliniques universitaires Saint-Luc

 


 

Anticoagulants et stent

Antiagrégants plaquettaires : doit-on les arrêter avant un geste invasif ?
Professeur Cedric HERMANS, Professeur Jean RENKIN

L'arrêt d'un traitement antiagrégant plaquettaire (aspirine, clopidogrel) peut entraîner une récidive d'accident thrombotique artériel (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral).

Chez les patients porteurs d'un stent coronarien, l'interruption, même temporaire, du traitement antiagrégant (aspirine + clopidogrel) peut être associée à un infarctus aigu du myocarde ou entraîner la mort subite par thrombose aiguë du stent.

A l'exception de la neurochirurgie intracrânienne, de la chirurgie rachidienne entreprenant le canal médullaire, de la prostatectomie transuréthrale et de la chirurgie du segment postérieur de l'oeil, la poursuite du traitement par aspirine n'entraîne pas d'augmentation du risque d'hémorragie grave ni de la mortalité périopératoire.

En conséquence, chez les patients présentant des antécédents thrombotiques artériels traités par antiagrégants et devant bénéficier d'un geste invasif (opération, soins dentaires,…), l'aspirine ne sera interrompue que si le risque de complication hémorragique liée à ce geste invasif contre-balance formellement le risque de complication thrombotique qu'entraîne l'arrêt du traitement antagrégant plaquettaire.

Chez les patients porteurs d'un stent coronarien, la gestion du traitement antiagrégant à l'occasion de gestes invasifs doit impérativement être faite en concertation avec le cardiologue interventionnel et tenir compte de l'ensemble des facteurs de risque de récidive thrombotique (type de stent, date de mise en place, localisation,….).


Lisez attentivement l'article sur les antiagrégants plaquettaires pour optimaliser la prise en charge des patients qui vont subir une coronarographie au sein du service de cardiologie des Cliniques universitaires Saint-Luc.

Pour avoir plus de détails sur la coronographie cliquez ici


Avis Grapa anti-agrégant : pdf