Cliniques universitaires Saint-Luc
Accueil | Qui sommes-nous ? | Contactez-nous | Mécénats | Téléphones utiles PATIENT


Département cardiovasculaire des Cliniques universitaires Saint-Luc Département cardiovasculaire des Cliniques universitaires Saint-Luc

 


 

Se faire opérer du coeur aux cliniques universitaires Saint-Luc : en unité d'hospitalisation


Pré-opératoire

Suite à la mise au point de votre patient auprès de son cardiologue, son état a été discuté au staff de médecine chirurgie et il a été décidé que votre patient devra bénéficier d'une intervention en chirurgie cardiaque.
La coordinatrice du service contactera votre patient pour lui faire part de la date opératoire mais également des examens qui resteraient à réaliser.
Si les délais le permettent, un passage à l'EPI, consultation auprès d'un anesthésiste une dizaine de jour avant l'intervention, pourra être invisageable.
Votre patient sera dés lors convoqué le matin ou vers 14h selon les bilans à compléter la veille de l'intervention.
Après avoir réglé les formalités administratives pour l'inscription à l'admission  au zéro, votre patient sera accueilli par l'AIA (Aide Infirmière Administrative) dans son unité d'hospitalisation, l'Unité 61 ou 62. Celle-ci le conduira à sa chambre si elle est libre ou le fera patienter au salon.  Elle lui donnera également quelques brèves indications sur son programme de la journée, les heures de visites,  la manipulation du téléphone et de la sonnette, enfin, surtout, elle lui recommandera de ne pas garder d'objets de valeur dans l'unité.
Votre patient sera ensuite vu par l'infirmière chef ou sa remplaçante, celle-ci lui posera une série de questions  pertinentes pour organiser l'ensemble de son séjour et favoriser une prise en charge individualisée tenant compte de ses forces et faiblesses. Suite à cet entretien elle pourra éventuellement faire appel à l'assistant social, le médecin, le psychologue, la diététicienne ou tout autre intervenant utile à son hospitalisation.
Une prise de sang complémentaire sera réalisée.  Pour toute intervention nous vérifions les test thyroïdiens, une biologie courante de moins de 15 jours,  les enzymes cardiaques pour les patients coronariens la veille de l'intervention, l'hémoglobine glycatée pour les diabétiques, une sérologie virale afin d'identifier les risques potentiels de contamination VIH ou hépatite pour le chirurgien ou lui-même, et enfin, nous prélevons un tube de compatibilité afin de commander les unités de globules rouges qui seront disponibles en salle d'opération.
La politique de transfusion aujourd'hui  ne permet pas de dons familiaux ou de pré-donation de sang mais sachez que nous évitons au maximum toute transfusion, elle ne sera réalisée qu'en cas de nécessité.
Lors de cet entretien l'infirmière à expliquera votre patient une première fois les modalités de préparation à l'intervention.
Elle insistera sur l'importance d'une douche pré-opératoire rigoureusement effectuée avec l'isobétadine savon.  Elle lui recommandera de bien faire mousser le produit pour en tirer le pouvoir bactéricide maximum, l'entièreté du corps doit être savonné, votre patient ne devra pas hésiter à demander de l'aide pour toute partie du corps qu'il ne pourra atteindre.
L'infirmière répondra ensuite à ses questions éventuelles et lui remettra le document explicatif pour la douche ainsi que le produit, un thermomètre, des gouttes nasales à mettre 4 fois par jour dans le nez jusqu'au cinquième jour post opératoire, un bain de bouche si cela est jugé nécessaire, un sac rouge identifié à son nom où il rangera le strict nécessaire pour sa toilette le premier jour aux soins intensifs ainsi qu'une boite en plastique comprenant le thermomètre et les gouttes nasales.
Son poids d'entrée sera contrôlé pour ajuster ses traitements en post opératoire.
L'AIA veillera ensuite  à l'envoyer aux différents examens pour clôturer son bilan.
A partir de 14h votre patient sera très occupé, entre le rasage du territoire opératoire, la douche, le changement de la literie,  le lavement évacuateur pour vous faciliter les premiers jours de reprise de transit intestinal, le contrôle des paramètres,  votre patient recevra la visite du chirurgien, de l'anesthésiste, du kiné, éventuellement de l'assistant social, de la psychologue, de la diététicienne…
Il sera très sollicité !

A 22h, votre patient pourra enfin se reposer, l'infirmière de nuit passera lui donner son somnifère éventuel, elle lui demandera de garder le jeune depuis minuit et conviendra avec lui de l'heure de réveil s'il est opéré à 7h.

A 7h ou sur appel dans la matinée si votre patient est prévu en deuxième position au programme opératoire, l'infirmière l'enverra à la douche et changera sa literie.
Il pourra se rendre une dernière fois aux toilettes.
Elle lui rappellera de se laver une dernière fois les dents, de ranger dans son armoire sous clefs ses éventuelles prothèses auditives ou dentaires, son alliance, tous ses effets personnels, etc…
Il est fortement déconseillé de conserver dans l'unité tout objet de valeur (GSM, argent, bijoux, ordinateur etc…), nous recommandons d'éviter d'apporter ces éléments lors de toute hospitalisation ou de veiller à le faire reprendre par la famille avant le départ pour le quartier opératoire.

L'infirmière aidera votre patient à préparer votre sac rouge contenant vos effets de toilette ainsi que la boite en plastique contenant un thermomètre, les gouttes nasales, ses médicaments habituels si ils sont particuliers.
Enfin, elle lui administrera la prémédication prévue par l'anesthésiste et contrôlera une dernière fois ses paramètres. Votre patient lui remettra sa clef  pour la mettre en sécurité.
Le brancardier viendra le chercher pour le conduire au quartier opératoire.