Cliniques universitaires Saint-Luc
Accueil | Qui sommes-nous ? | Contactez-nous | Mécénats | Téléphones utiles PATIENT


Département cardiovasculaire des Cliniques universitaires Saint-Luc Département cardiovasculaire des Cliniques universitaires Saint-Luc

 


Ablation d'un substrat arythmogène

Description

Il s'agit du traitement définitif de certains troubles du rythme (par exemple fibrillation auriculaire, flutter auriculaire, maladie de Bouveret, syndrome de Wolf Parkinson White, tachycardie ventriculaire). Il peut être réalisé pendant l'étude électrophysiologique ou à distance.

Durée de l'examen

L'examen dure deux heures environ. La durée de l'examen dépend cependant de l'importance du trouble du rythme.

Préparation

Il est parfois nécessaire d'arrêter le traitement anti-arythmique 4 jours avant l'examen. Le cardiologue précisera à votre patient quels médicaments interrompre avant l'intervention.

En cas d'ablation de fibrillation auriculaire, ou de flutter, une échographie cardiaque trans-oesophagienne sera réalisée afin d'exclure la présence d'un caillot dans le cœur et de préciser certaines structures anatomiques du coeur.

Signalez si votre patient est allergique à l'iode ou si il a des problèmes de thyroïde

Si votre patient prend du sintron®, qu'il consulte son médecin, il doit être arrêté 48 à 72h avant l'examen, il est souvent remplacé par des injections d'anticoagulants en sous-cutané.

48h avant l'examen, il lui sera demandé d'arrêté le glucophage® et la metformine®.

Votre patient devra rester à jeun jusqu'au moment de l'examen. L'infirmière rase le pli inguinal le matin et place une perfusion intraveineuse.

L'examen

Cet examen est réalisé sous anesthésie locale du point de ponction du cathéter. La peau est désinfectée au niveau du site d'introduction des cathéters, en général le pli de l'aine droite. Le cathéter est introduit et le cardiologue interventionnel le fait progresser jusqu'au cœur. Le bout du cathéter est chauffé à ±50° par énergie de radiofréquence et le lieu de naissance du trouble du rythme est cautérisé. Le cathéter est ensuite ôté.
Pour certain trouble du rythme, on peut utiliser de la cryothérapie. Le substrat responsable du trouble du rythme est supprimé en refroidissant l'extrémité du cathéter.

Après l'examen

Si l'examen est réalisé par l'aine, une compression manuelle est réalisée au niveau du site de ponction afin d'éviter tout saignement. Pour continuer à éviter tout risque de saignement au niveau du point de ponction, votre patient doit rester couché et ne peut se lever  4h après l'intervention. L'électrocardiogramme sera enregistré de manière continue au monitoring lors du retour en chambre et  il gardera la perfusion encore quelques heures.

Durée d'hospitalisation

En règle générale, le patient rentre la veille de l'examen. Une surveillance 24 heures (une nuit d'hospitalisation) est souvent nécessaire après l'intervention.

Les résultats

Le cardiologue communiquera à votre patient les résultats de l'intervention. Un protocole est adressé au médecin demandeur de l'examen. Celui-ci communiquera les résultats complets et le traitement éventuel.